Tendinite calcifiante de l’épaule : symptômes, diagnostic et traitements

Tendinite calcifiante de l'épaule

La tendinite calcifiante de l’épaule est une affection douloureuse qui touche les tendons de l’articulation. Cet article vous expliquera en détail ce qu’est cette pathologie, ses causes, ses symptômes, comment la diagnostiquer et les traitements disponibles pour soulager la douleur et retrouver une mobilité normale. La présence d’une calcification dans l’épaule est relativement courant, cela concerne environ 10% de la population.

Définition de la tendinite calcifiante de l’épaule

La tendinite calcifiante de l’épaule est une inflammation des tendons de l’épaule, caractérisée par l’accumulation de calcium dans ces structures. Ces dépôts peuvent provoquer une réaction inflammatoire et des douleurs qui peuvent aller d’une intensité moyenne à très sévère. La diminution de la mobilité de l’épaule est également un signe courant de cette affection.

Il existe différents types de calcifications : 

  • Calcification de type A : homogène, dense, à contours nets
  • Calcification de type B : multilobée, moins dense, à contours nets
  • Calcification de type C : inhomogène, multiples, à contours flous
  • Calcification de type D : reflet d’une tendinopathie d’insertion

Causes de la tendinite calcifiante de l’épaule

Il n’y a pas de cause unique à la formation de ces dépôts. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à leur apparition, notamment :

  • Le vieillissement : les sédiments ont tendance à apparaître avec l’âge, bien que cela ne soit pas systématique.
  • Les traumatismes : une blessure ou un choc à l’épaule peut entraîner une accumulation de calcium dans les tendons.
  • Les troubles métaboliques : certaines affections, telles que l’hyperparathyroïdie ou les troubles rénaux, peuvent favoriser la formation d’une calcification au sein du tendon.
  • Les facteurs génétiques : il semble exister une prédisposition familiale à développer cette affection.
  Les techniques de chirurgie esthétique du corps les plus couramment utilisées

Symptômes de la tendinite calcifiante de l’épaule

combien de temps d'arrêt pour une tendinite calcifiante

Les principaux symptômes de la tendinite calcifiante de l’épaule sont :

  • La douleur, qui peut être d’intensité moyenne à très sévère. Elle est souvent ressentie comme une gêne sourde et profonde dans l’épaule, mais elle peut également irradier vers le bras. La douleur peut être plus intense la nuit et s’aggraver avec certains mouvements.
  • La diminution de la mobilité de l’épaule. Les mouvements peuvent devenir difficiles et douloureux, notamment ceux qui sollicitent les muscles de la coiffe des rotateurs (élévation du bras, rotation externe, etc.).

Signes avant-coureurs

Il est parfois possible de repérer des signes annonciateurs de la tendinite calcifiante de l’épaule avant même que les douleurs n’apparaissent. Ceux-ci incluent :

  • Une raideur matinale de l’épaule.
  • Des crépitements ou craquements lors des mouvements de l’épaule.
  • Un sentiment de faiblesse dans le bras affecté.

Diagnostic de la tendinite calcifiante

L’évaluation de cette affection repose principalement sur l’examen clinique et l’imagerie médicale. Lors de l’examen, le médecin cherchera à identifier les zones douloureuses et à évaluer la mobilité de l’épaule. Il est également possible que des tests sanguins soient effectués pour détecter d’éventuelles anomalies métaboliques.

Imagerie médicale

L’imagerie médicale est essentielle pour confirmer le diagnostic et évaluer l’étendue des dépôts de calciques. Les examens suivants peuvent être réalisés :

  • La radiographie : elle permet de visualiser directement le dépôt calcique dans les tendons.
  • L’échographie : cet examen non invasif peut aider à évaluer la taille et la localisation, ainsi que leur impact sur les structures environnantes.
  • L’IRM : bien que moins couramment utilisée, l’IRM peut apporter des informations complémentaires, notamment en cas de suspicion d’autres pathologies associées (rupture tendineuse, arthropathie, etc.).

Traitement d’une calcification dans l’épaule

Une fois le diagnostic posé, plusieurs options thérapeutiques et médicales sont possibles, en fonction de la gravité des symptômes et de l’état général du patient. Ces traitements visent à soulager la douleur, réduire l’inflammation, décomprimer le tendon et favoriser la dissolution de l’accumulation de calcium.

  Comprendre la presbytie et ses effets sur votre vision

Traitements médicamenteux

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont souvent prescrits pour soulager la douleur et l’inflammation d’une tendinite. Des infiltrations de corticoïdes peuvent également être réalisées en cas de douleurs intenses ou persistantes. Il faut toutefois être prudent avec ces traitements, car ils peuvent avoir des effets indésirables et ne sont pas toujours adaptés à tous les patients.

Thérapie physique

La kinésithérapie est un traitement important pour améliorer la mobilité de l’épaule et renforcer les muscles de la coiffe des rotateurs. Le kinésithérapeute peut proposer des exercices d’étirement, de renforcement, ainsi que des techniques de mobilisation articulaire pour réduire la gêne et améliorer la fonction de l’épaule.

Interventions non chirurgicales

Dans certains cas, des techniques non chirurgicales peuvent être envisagées pour éliminer le calcium. Parmi celles-ci, on trouve :

  • La thérapie par ondes de choc extracorporelles : cette technique utilise des ondes sonores de haute énergie pour fragmenter les dépôts calciques, qui seront ensuite éliminés naturellement par l’organisme.
  • La barbotage : il s’agit d’une procédure sous contrôle échographique au cours de laquelle une aiguille est insérée dans le tendon pour aspirer les dépôts calciques. Des infiltrations de corticoïdes peuvent être associées à ce traitement.

Chirurgie

La chirurgie est généralement réservée aux cas où un traitement conservateur a échoué ou lorsque les sédiments sont très volumineux et provoquent des complications. Plusieurs techniques chirurgicales peuvent être proposées, comme l’acromioplastie (intervention pour retirer une partie de l’os pour faciliter le mouvement) ou l’extraction du dépôt de calcium sous arthroscopie.

Retour en haut