Chirurgie réfractive : comprendre le processus et les étapes clés

Chirurgie réfractive : comprendre le processus et les étapes clés...

La chirurgie réfractive est une méthode moderne et efficace visant à corriger les troubles visuels tels que la myopie, l’hypermetropie, l’astigmatisme ou encore la presbytie. De plus en plus de personnes choisissent cette alternative aux lunettes et lentilles pour améliorer leur vision et ainsi profiter d’une meilleure qualité de vie quotidienne. Découvrez comment se déroule la chirurgie réfractive et quelles sont les étapes importantes avant et après l’intervention.

Évaluation préopératoire : première étape essentielle

Pour déterminer si vous êtes un bon candidat à la chirurgie réfractive, il est indispensable de réaliser une évaluation préopératoire complète auprès d’un ophtalmologiste spécialisé. Cette consultation permettra d’étudier votre situation médicale et vos antécédents, mais surtout d’examiner en détail la structure et la santé de vos yeux, ainsi que l’avancement de votre presbytie.

Analyse du trouble visuel et choix de la technique chirurgicale

Lors de cette évaluation, plusieurs examens sont réalisés afin de mesurer l’épaisseur de la cornée, la taille de la pupille, la courbure de la surface oculaire, etc. Le but est de définir précisément la nature du problème visuel à traiter et de choisir la technique chirurgicale la mieux adaptée :

  • Le LASIK : technique la plus courante, consiste à découper une fine lamelle de cornée et remodeler ensuite sa surface avec un laser.
  • La PKR : également appelée kératectomie photoréfractive, moins invasive que le LASIK, elle consiste à enlever l’épithélium de la cornée pour remodeler ensuite sa surface avec un laser.
  • L’implant intraoculaire : méthode alternative aux précédentes, consiste à insérer un implant dans l’œil afin de corriger le trouble visuel.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la chirurgie réfractive à Lyon.

  Les différents types de logements pour seniors : choisir celui qui vous convient

Déroulement de l’intervention : rapide et peu douloureuse

Une fois l’évaluation préopératoire réalisée et la décision prise de procéder à la chirurgie réfractive, il est temps de passer à l’étape suivante : l’intervention elle-même. Cette dernière se déroule généralement en ambulatoire, sous anesthésie locale (gouttes anesthésiantes) et dure en moyenne entre 15 et 30 minutes.

Préparation du patient et du matériel

Avant de commencer l’intervention, le patient est installé confortablement sur un fauteuil et un système de maintien de la tête est mis en place pour éviter tout mouvement involontaire. Les yeux sont soigneusement nettoyés et désinfectés, puis des gouttes anesthésiantes sont instillées.

Réalisation de l’intervention selon la technique choisie

Selon la méthode déterminée lors de l’évaluation préopératoire, le chirurgien procède ensuite aux étapes suivantes :

  • Pour le LASIK : découpe d’une lamelle de cornée à l’aide d’un microkératome ou d’un laser femtoseconde, puis remodelage de la surface cornéenne avec un laser excimer avant de replacer la lamelle découpée.
  • Pour la PKR : retrait de l’épithélium cornéen (couche superficielle) à l’aide d’une solution alcoolique ou d’un grattoir spécifique, puis remodelage de la surface cornéenne avec un laser excimer.
  • Pour l’implant intraoculaire : réalisation d’une incision dans la cornée ou le blanc de l’œil, insertion de l’implant et ajustement de sa position afin de corriger le trouble visuel.
Retour en haut